Massage bien-être, surmenage et burn-out

Sur-sollicitée par des emplois toujours plus prenants et stressants, par la vie de famille, par des enfants en bas âge, je vois défiler dans mon cabinet, une clientèle toujours plus fatiguée, surmenée, voire au bord du burn-out.

En quoi un massage bien-être peut-il vous aider si vous êtes dans ce cas?

Un massage bien-être permet d’abord de faire une pause, de se déconnecter, tant de ses appels, de ses mails, que de ses pensées et de ses soucis. Et ça n’est pas rien. Pour certains, c’est un “luxe”, là ou cela devrait être au contraire une habitude inscrite dans une bonne hygiène de vie.

Cette déconnexion n’est pas un but en soi, et permet une reconnexion, à son corps, à soi-même, à sa respiration, à ses aspirations profondes. Car c’est un leitmotiv dans la bouche de mes client(e)s: “Je n’habite plus mon corps, je ne fais plus attention à lui”, “je ne sais plus ou je vais, ce que je fais là”, ” j’ai souvent envie de pleurer, mais je n’y arrive pas, mon corps de répond pas”.

En période de “crise”, un massage bien-être, voire une cure de massage bien-être, vous aidera à vous poser et à vous reposer, à lâcher prise et à  vous déconnecter, à prendre de la distance en “urgence”.

Mais l’important est la régularité. Le massage bien-être est alors une “soupape de sécurité” qui permet d’éviter le trop plein de pression et l’explosion. Une fois par mois, tous les 2 mois, en fonction de vos possibilités bien entendu, ce qui compte est de savoir que régulièrement un moment, même court, vous est entièrement dédié, un moment de déconnexion, de reconnexion, mais aussi de bienveillance tout simplement.

Claire Tedeschi