Par mesure de précaution, le massage bien-être a longtemps été contre-indiqué pour les personnes atteintes de cancer. Aujourd’hui, il est au contraire préconisé pour le bien-être et le confort des malades (massage bien-être à but non thérapeutique).

Les personnes atteintes de cancer que je recevais dans mon cabinet me disaient se sentir dépossédés de leurs corps. Souvent, pour se protéger, ils s’extraient de leurs corps, le mettent de côté, à distance. Les traitements invasifs, et leur statut de malade, les font se sentir comme un « corps-objet », comme un sujet que l’on traite, et non comme une personne à part entière. Le corps devient source de tous les maux et l’intimité est bafouée. 

C’est pourquoi pendant une année, avec mon expérience et l’aide de mes client(e)s, j’ai développé un massage bien-être spécifique, pour accueillir au mieux ces personnes atteintes de cancer.

Se faire masser permet de ré-investir son corps, de faire la paix avec son corps, d’être à nouveau une personne et pas seulement un patient. Se faire masser, c’est retrouver une relation apaisée avec son corps, et donc avec soi-même. C’est lutter contre un éventuel état dépressif qui s’installe, c’est accompagner la fatigue physique et morale.

Ré-intégrer son corps, c’est être à l’écoute et donc mieux tolérer les traitements lourds,  mieux les supporter.

Un massage bien-être permet aussi de restaurer l’image de soi, de se sentir à nouveau vivant, d’accepter un corps qui a changé (amaigrissement, chirurgie, perte des cheveux…), de l’aimer comme il est.

Les massages bien-être accompagnent aussi les malades en fin de vie en douceur, avec humanité en maintenant un lien de vie.

Mais je ne reçois pas seulement les malades, je reçois aussi leurs proches, qui ont besoin de soutien, de souffler, de lâcher prise pour retrouver l’énergie nécessaire pour accompagner un parent. 

Ces massages bien-être destinés à accompagner la douleur, la dépression, le changement, les traitements, et parfois la fin de vie nécessitent beaucoup d’écoute. Le toucher sera simple, davantage bienveillant que technique.

Une séance d’oncomassage dure 60 minutes. La séance sera précédée d’un temps d’écoute afin de répondre au mieux à vos besoins. Les traitements fragilisants la peau, le massage bien-être sera effectué avec des huiles végétales biologiques.

La séance de 60 minutes: 50 € (pour commander une carte cadeau, cliquez ici)

 

Pour finir, quelques questions de mes clients qui reviennent souvent:

  1. Je suis en chimiothérapie, j’ai perdu mes cheveux, est ce que je peux tout de même faire un massage du crâne? Ça ne va pas vous choquer si j’enlève ma perruque, mon foulard?

Oui, bien sûr vous pouvez faire un massage du crâne! Non, cela ne va pas me choquer, au contraire c’est un signe de confiance que vous m’accordez.

2. J’ai subi une mastectomie, je ne veux pas montrer ma cicatrice.

Votre intimité sera préservée pendant toute la durée du massage, et votre pudeur respectée, comme le stipule notre code de déontologie. Vous serez couverte  avec une grande serviette.

3. Parfois, à cause de la chimio, je suis malade ou très fatiguée, je risque donc d’annuler un rendez-vous au dernier moment…

Aucun souci, c’est tout à fait compréhensible, écoutez vous, reposez-vous.

4. Puis-je faire un massage avec un cathéter ?

Oui. J’éviterai simplement de passer dessus pendant le massage.

5. Je ne peux pas me déplacer seul, quelqu’un m’accompagnera, pourra-t-il rester sur place en attendant?

Oui. Il pourra s’installer confortablement dans ma salle d’attente.

 

En cas de doute, n’hésitez pas à demander un avis médical, votre médecin peut m’appeler ou m’envoyer un mail pour me donner ses recommandations si besoin. Ces massages bien-être n’ont aucun but thérapeutique ou médical, ils visent uniquement le bien-être de la personne.